Activité physique, inactivité physique et sédentarité

Activité physique
© Kupicoo, Istock

La sédentarité est considérée comme le quatrième facteur de risque de décès dans le monde (6 %). Activité physique, inactivité physique et sédentarité, si ces mots nous sont familiers, il est en revanche plus compliqué de connaître les concepts auxquels ils se réfèrent.

Quelle est la définition de l’activité physique ?

En 1985, Caspersen et al a défini l’activité physique comme « tout mouvement corporel produit par contraction des muscles squelettiques entraînant une augmentation de la dépense énergétique par rapport à la dépense énergétique de repos ». Loin de se limiter à la seule pratique sportive, l’activité physique regroupe ainsi les activités domestiques (tâches ménagères, bricolage…) et de loisirs (jardinage…), ainsi que celles liées au travail ou aux transports (marche, vélo…).

Les bienfaits de l’activité physique sont nombreux et reconnus :

  • limite la surcharge pondérale par l’augmentation de la dépense énergétique et donc la diminution de la masse grasse. Elle permet ainsi de prévenir l’obésité et le diabète de type 2 (avec alimentation) et de traiter le diabète de type 2 (en augmentant la sensibilité à l’insuline),
  • favorise la bonne santé du système cardiovasculaire,
  • facilite l’arrêt du tabac,
  • augmente la densité osseuse et prévient l’apparition de l’ostéoporose (avec alimentation),
  • maintient la mobilité musculaire et articulaire.

L’inactivité physique et sédentarité : quelles différences ?

L’inactivité physique est définie comme un niveau d’activité physique inférieur au seuil d’activité physique recommandé. Celui-ci est de 30 minutes d’activité physique d’intensité modérée au minimum 5 fois par semaine pour les adultes et de 60 minutes par jour pour les enfants et les adolescents (OMS, 2010).

Différente de l’inactivité physique, la sédentarité est définie pour l’ANSES comme « une situation d’éveil caractérisée par une dépense énergétique faible en position assise ou allongée ». Ainsi, vous pouvez ne pas être sédentaire mais être en situation d’inactivité physique.

 

Sources :
– Avis de l’Anses, Rapport d’expertise collective, Actualisation des repères du PNNS – Révisions des repères relatifs à l’activité physique et à la sédentarité, février 2016
– Recommandations mondiales sur l’activité physique pour la santé , Bibliothèque de l’OMS : 2009