Catherine Naudin : le sport en thérapie

Portrait
© Emilie Laurin

Les conséquences de la maladie musculaire évolutive dont souffre Catherine Naudin se vivent au quotidien. Mouvements plus difficiles, réduction de sa motricité fine, efforts constants pour les gestes de tous les jours.

Dans sa pratique sportive, Catherine Naudin a dû s’adapter, en réduisant ses déplacements et en travaillant ses mouvements de bras. Un kinésithérapeute, chez lequel elle se rend cinq fois par semaine, l’aide à mobiliser ses muscles pour les assouplir et éviter les crampes. La championne de para-badminton sait qu’elle devra s’astreindre à cette discipline jusqu’à la fin de ses jours, pour garder ses capacités motrices. Chez elle, où elle vit seule, elle reçoit parfois l’aide de son fils et de sa belle-fille, aide-soignante ; porter des charges lourdes, faire le ménage ou les courses étant parfois difficile pour elle.

 Pour en savoir plus rendez-vous sur : mntetvous.mnt.fr