L’activité physique facteur de bien-être au travail

Activité physique
© David Walters Photography, Istock

Dans un contexte professionnel mouvant où les changements et les évolutions exigent des efforts d’adaptation permanents, la santé des collaborateurs au sein des collectivités territoriale est devenue une priorité. L’activité physique peut jouer un rôle important sur la qualité de vie au travail.

L’activité physique : qualité de vie et qualité du travail

La pratique d’un sport ou d’une activité physique renforce le bien-être de chacun et améliore la qualité du travail individuel et collectif. Une étude française réalisée en 2016 a montré qu’un collaborateur sédentaire qui reprend une activité physique et sportive améliore sa productivité de 6 % à 9 %*.

Ainsi, le cercle vertueux se met en place : le bien-être et la productivité des collaborateurs améliorés font baisser le taux d’absentéisme et accroissent la motivation. Les services bénéficient donc d’une meilleure cohésion d’équipe et d’une diminution du stress. L’ensemble des conditions est alors favorable à l’épanouissement de tous.

L’activité  physique au cœur des collectivités

Dans le cadre du travail, l’activité physique et sportive régulière entre collègues se révèle être un levier efficace de motivation et de bien-être. Selon les experts de la santé au travail, ces activités permettent aux agents d’acquérir la connaissance de leurs capacités, de développer l’esprit d’équipe et donc d’entreprise, ce qui favorisent également le maintien dans l’emploi.

C’est pourquoi, depuis quelques années, des programmes centrés sur l’activité physique et sportive se sont déployés au sein des collectivités par la mise à disposition de salles de gym, gymnases et de parcours de santé. Certaines collectivités participent à la prise en charge financière d’abonnements sportifs.

Zoom sur « Poissy bien être »

En 2017, la ville de Poissy a déployé une offre de 2 heures de pratique hebdomadaire sur le temps de travail des agents. « Poissy bien-être » a été plébiscité par une majorité d’agents estimant que faire de la gym, de la marche, de l’aqua jogging régulièrement entre collègues augmente le dynamisme, la cohésion et réduit le stress ! En déployant ce type de programme, la collectivité met les agents au cœur de ses préoccupations, valorisant le capital humain qu’ils représentent et valorise son image par la même occasion.

3 conseils pour reprendre la pratique d’une activité physique

1. Choisissez une activité physique qui vous plaît : pour exercer un sport régulièrement, la motivation et le plaisir sont essentiels. Lorsque l’on reprend une activité physique, il faut en choisir une activité qui vous plaît vraiment. Pour favoriser l’assiduité, il est conseillé de s’inscrire dans une structure encadrée afin d’être suivi et encouragé par un professionnel (clubs, associations, structures publiques…)

2. Favorisez la pratique d’une activité physique collective : dans la mesure du possible, il faut cibler un sport en groupe car le lien social est un facteur déterminant pour réactiver l’envie.

3. Fixez-vous  des objectifs atteignables : il faut s’écouter, respecter son rythme et son souffle. Répétez-vous que tout ce qui met en mouvement et lutte contre la sédentarité est excellent pour la santé. Et c’est tout simple ! Marcher, monter les escaliers, se lever toutes les 30 minutes pour faire quelques pas, s’étirer, danser… Plus on s’inscrit dans cette dynamique jeune, plus on entre dans un mode de vie actif qui préserve son capital santé pour ses vieux jours.

Le saviez-vous ? 34 % des agents territoriaux estiment que la promotion de la qualité de vie au travail est l’action principale à privilégier par leur collectivité en 2018.**

Sources :
*Étude sur l’impact économique de l’activité physique et sportive sur l’entreprise, le salarié et la société civile réalisée – Cabinet Goodwill Management, 2016.
**Baromètre La Gazette – MNT sur le bien-être au travail dans la fonction publique territoriale, sept. 2017.