Catherine Naudin : une hygiène de vie équilibrée

 

Catherine Naudin, championne de para-badminton, dont la MNT est partenaire, est particulièrement attentive à son hygiène de vie.

Sportive de haut-niveau, Catherine Naudin veille à la qualité de son sommeil, et s’efforce d’avoir une alimentation saine. Lorsqu’elle voyage à l’étranger pour participer à des Open internationaux, une fois remise du décalage horaire, elle enchaîne le plus souvent 5 à 6 matches par jour pendant toute la durée du tournoi et consacre tout son temps libre à se reposer.

« Je fais particulièrement attention à mon hygiène de vie. Je ne bois pas, je ne fume pas et je ne fais pas trop la fête. »

Avant de prendre un médicament, quel qu’il soit, Catherine Naudin doit demander un avis médical. Car lorsqu’elle gagne une médaille, elle est contrôlée par les organisateurs dans le cadre de la lutte anti-dopage.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur : mntetvous.mnt.fr

 

Catherine Naudin : le sport en thérapie

Les conséquences de la maladie musculaire évolutive dont souffre Catherine Naudin se vivent au quotidien. Mouvements plus difficiles, réduction de sa motricité fine, efforts constants pour les gestes de tous les jours.

Dans sa pratique sportive, Catherine Naudin a dû s’adapter, en réduisant ses déplacements et en travaillant ses mouvements de bras. Un kinésithérapeute, chez lequel elle se rend cinq fois par semaine, l’aide à mobiliser ses muscles pour les assouplir et éviter les crampes. La championne de para-badminton sait qu’elle devra s’astreindre à cette discipline jusqu’à la fin de ses jours, pour garder ses capacités motrices. Chez elle, où elle vit seule, elle reçoit parfois l’aide de son fils et de sa belle-fille, aide-soignante ; porter des charges lourdes, faire le ménage ou les courses étant parfois difficile pour elle.

 Pour en savoir plus, rendez-vous sur : mntetvous.mnt.fr

La Course du cœur : un défi sportif !

Pour sa 33e édition, la Course du cœur rassemblera du 27 au 31 mars, 370 coureurs prêts à se dépasser. L’objectif ? Sensibiliser à la transplantation et au don d’organes. A cette occasion, la MNT parrainera l’Association sportive des agents territoriaux (ASAT) de Caen-la-mer.

C’est aux couleurs de l’association organisatrice Trans-Forme*, qu’une équipe de 10 à 20 greffés (cœur, foie, rein, poumons, moelle osseuse…) participe, chaque année, à la Course du cœur. Pour partager avec eux cette aventure humaine et sportive, des salariés de grandes entreprises ou d’institutions relèvent le défi à leurs côtés.

750 km de course à pied pour le don d’organe

Pour cette nouvelle édition, 26 équipes de coureurs seront sur la ligne de départ le 27 mars 2019 à Paris pour se relayer à travers 200 communes pendant quatre jours et quatre nuits. La Course du cœur s’achèvera 750 km plus loin,  à Bourg-Saint-Maurice – Les Arcs (82) en Savoie. Cet événement sportif vient mettre en lumière la nécessité de se mobiliser en faveur du don d’organes.

En France, 57 000 personnes vivent grâce à un organe greffé et plus de 23 000 malades attendent de recevoir un organe.

Sport corporatif territorial : la MNT s’engage

Fidèle à ses valeurs de solidarité, la Mutuelle Nationale Territoriale (MNT) souhaite promouvoir le sport-santé et affirme son engagement dans le sport corporatif territorial. La MNT parraine ainsi l’Association sportive des agents territoriaux (ASAT) du centre communal d’action sociale (CCAS) et de la communauté urbaine de Caen-la-Mer, qui a pour vocation d’offrir aux agents territoriaux la possibilité d’exercer une activité sportive.

Dans le cadre du partenariat, la MNT apporte un soutien financier à l’équipe de l’Asat qui doit réunir 24 000 euros pour y participer. Pour y parvenir, l’association a créé une cagnotte afin de trouver d’autres partenaires.

 

*Trans-forme, association fédérative française des sportifs transplantés et dialysés

La Nuit des relais : courir pour défendre les femmes

La course à pied ne rime pas toujours avec performance ! Le 4 décembre 2018 a eu lieu la troisième édition de la Nuit des relais au Grand Palais à Paris. Cet évènement, organisé par la Fondation des femmes, a rassemblé particuliers et entreprises pour lutter contre les violences faites aux femmes. Retour sur cette soirée riche en partage et festivités.

La course à pied est une activité sportive recommandée pour conserver un cœur en pleine santé mais il est parfois difficile de trouver la motivation. Et si courir pour la bonne cause était une solution ? Participer à des courses caritatives ou à une levée de fonds par un organisme, comme La Nuit des relais, permet de se dépenser tout en s’engageant.

La Nuit des relais souhaite en effet mobiliser pour l’égalité hommes-femmes. Accessible à tout le monde, cette épreuve sportive s’adapte à chaque condition physique. Les participants ont eu donc le choix de courir, marcher ou soutenir les participants. La Nuit des relais, c’est aussi un rassemblement festif rythmé par de nombreuses animations : concerts, jeux, défis sportifs, village associatif, etc.

Les 240 équipes présentes ont permis de récolter 220 000 euros, soit 100 000 euros de plus que l’an passé. Les fonds seront reversés à des associations d’aide aux femmes victimes de violence. Défi relevé pour cette troisième édition de la Nuit des relais.

 


La MNT : engagement et activité physique

Fidèle à ses valeurs de solidarité et d’engagement, la MNT, partenaire historique de la Fondation des femmes, a apporté son soutien pour la troisième année consécutive. Trois équipes de la MNT étaient sur la ligne de départ de cette course solidaire. Une bonne manière de promouvoir également les bienfaits de l’activité physique dans un moment de convivialité.


Le saviez-vous ? D’autres courses seront organisées début 2019 à Bordeaux et Lille. N’attendez plus, chaussez vos baskets pour une belle cause ! Retrouvez toutes les informations sur le site de la Fondation des Femmes.

 

Quels sont les effets de l’activité physique sur la santé ?

Effets de l’activité physique sur les TMS (troubles musculo-squelettiques)

Une analyse groupée de plusieurs études – une méta-analyse – réalisées récemment par l’équipe de Daniel Steffens a montré de manière flagrante que la pratique d’une activité physique régulière réduisait de 35% le risque de lombalgie par rapport à une population inactive ou peu active. Parmi les activités physiques étudiées et permettant de lutter contre les troubles musculo-squelettiques, nous retrouvons :

  • la gymnastique suédoise,
  • les exercices d’endurance,
  • les exercices de renforcement musculaire,
  • les étirements.

Bienfaits de l’activité physique sur le stress au travail

Le stress intense vécu au travail peut être à l’origine de différents troubles psychiques tels que la dépression, l’épuisement professionnel (burn-out) et l’anxiété. Le stress est lié à la libération dans le corps de différentes hormones comme l’adrénaline et le cortisol. Lors d’une activité sportive régulière, les taux de ces deux hormones diminuent, limitant ainsi l’état de stress.

La pratique sportive permet également la sécrétion par le cerveau d’une substance appelée endorphine qui permet de ressentir un état de bien-être complet. De cette manière, il est ainsi possible de comprendre comment la pratique régulière d’une activité sportive diminue l’état de stress intense et la survenue des maladies qui y sont associées.