La Nuit des relais : courir pour défendre les femmes

La course à pied ne rime pas toujours avec performance ! Le 4 décembre 2018 a eu lieu la troisième édition de la Nuit des relais au Grand Palais à Paris. Cet évènement, organisé par la Fondation des femmes, a rassemblé particuliers et entreprises pour lutter contre les violences faites aux femmes. Retour sur cette soirée riche en partage et festivités.

La course à pied est une activité sportive recommandée pour conserver un cœur en pleine santé mais il est parfois difficile de trouver la motivation. Et si courir pour la bonne cause était une solution ? Participer à des courses caritatives ou à une levée de fonds par un organisme, comme La Nuit des relais, permet de se dépenser tout en s’engageant.

La Nuit des relais souhaite en effet mobiliser pour l’égalité hommes-femmes. Accessible à tout le monde, cette épreuve sportive s’adapte à chaque condition physique. Les participants ont eu donc le choix de courir, marcher ou soutenir les participants. La Nuit des relais, c’est aussi un rassemblement festif rythmé par de nombreuses animations : concerts, jeux, défis sportifs, village associatif, etc.

Les 240 équipes présentes ont permis de récolter 220 000 euros, soit 100 000 euros de plus que l’an passé. Les fonds seront reversés à des associations d’aide aux femmes victimes de violence. Défi relevé pour cette troisième édition de la Nuit des relais.

 


La MNT : engagement et activité physique

Fidèle à ses valeurs de solidarité et d’engagement, la MNT, partenaire historique de la Fondation des femmes, a apporté son soutien pour la troisième année consécutive. Trois équipes de la MNT étaient sur la ligne de départ de cette course solidaire. Une bonne manière de promouvoir également les bienfaits de l’activité physique dans un moment de convivialité.


Le saviez-vous ? D’autres courses seront organisées début 2019 à Bordeaux et Lille. N’attendez plus, chaussez vos baskets pour une belle cause ! Retrouvez toutes les informations sur le site de la Fondation des Femmes.