Activité physique, inactivité physique et sédentarité

La sédentarité est considérée comme le quatrième facteur de risque de décès dans le monde (6 %). Activité physique, inactivité physique et sédentarité, si ces mots nous sont familiers, il est en revanche plus compliqué de connaître les concepts auxquels ils se réfèrent.

Quelle est la définition de l’activité physique ?

En 1985, Caspersen et al a défini l’activité physique comme « tout mouvement corporel produit par contraction des muscles squelettiques entraînant une augmentation de la dépense énergétique par rapport à la dépense énergétique de repos ». Loin de se limiter à la seule pratique sportive, l’activité physique regroupe ainsi les activités domestiques (tâches ménagères, bricolage…) et de loisirs (jardinage…), ainsi que celles liées au travail ou aux transports (marche, vélo…).

Les bienfaits de l’activité physique sont nombreux et reconnus :

  • limite la surcharge pondérale par l’augmentation de la dépense énergétique et donc la diminution de la masse grasse. Elle permet ainsi de prévenir l’obésité et le diabète de type 2 (avec alimentation) et de traiter le diabète de type 2 (en augmentant la sensibilité à l’insuline),
  • favorise la bonne santé du système cardiovasculaire,
  • facilite l’arrêt du tabac,
  • augmente la densité osseuse et prévient l’apparition de l’ostéoporose (avec alimentation),
  • maintient la mobilité musculaire et articulaire.

L’inactivité physique et sédentarité : quelles différences ?

L’inactivité physique est définie comme un niveau d’activité physique inférieur au seuil d’activité physique recommandé. Celui-ci est de 30 minutes d’activité physique d’intensité modérée au minimum 5 fois par semaine pour les adultes et de 60 minutes par jour pour les enfants et les adolescents (OMS, 2010).

Différente de l’inactivité physique, la sédentarité est définie pour l’ANSES comme « une situation d’éveil caractérisée par une dépense énergétique faible en position assise ou allongée ». Ainsi, vous pouvez ne pas être sédentaire mais être en situation d’inactivité physique.

 

Sources :
– Avis de l’Anses, Rapport d’expertise collective, Actualisation des repères du PNNS – Révisions des repères relatifs à l’activité physique et à la sédentarité, février 2016
– Recommandations mondiales sur l’activité physique pour la santé , Bibliothèque de l’OMS : 2009

Emploi sédentaire : comment augmenter son activité physique ?

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande 30 minutes d’activité physique d’intensité modérée au minimum 5 fois par semaine pour les adultes. Pas facile quand nous exerçons un emploi sédentaire ! Nos conseils.

1/ Et si vous vous lanciez dans un sport ?

À plusieurs, c’est toujours plus facile ! Proposez à un ami, un proche ou un collègue de venir avec vous. Faites un essai : les clubs sportifs proposent de tester gratuitement les activités au début de l’année scolaire et même pour certains en cours d’année.

Choisissez votre sport selon votre goût et votre objectif.  Si vous souhaitez :

  • travailler votre endurance. Optez pour le cyclisme, l’aviron, la course à pied ou la natation ;
  • augmenter votre masse musculaire. Pratiquez de la musculation, de la gymnastique ou de la planche à voile.
  • améliorer vos réflexes. Le tennis, le badminton et le tennis de table sont les activités sportives les plus adaptés.
  • vous relaxer et détendre vos muscles. Rejoignez un club d’aquagym, de yoga ou de taï-chi-chuan.
  • perfectionner votre esprit d’équipe. Pratiquez un sport d’équipe comme le football, le volley-ball, le handball, le basket ou le water-polo.
  • développer votre côté artistique. La danse, le fitness ou la natation synchronisée répondront à toutes vos attentes.
  • profiter de la nature : la randonnée, la marche nordique ou le vélo tout terrain.
  • affronter un adversaire. Choisissez un sport de combat tels que l’escrime, le judo ou la boxe.
  • développer votre précision. Pratiquez le golf ou le tir à l’arc.

2/ Saisissez toutes les occasions de la vie quotidienne !

Les 30 minutes pour pratiquer l’activité quotidienne recommandées par l’OMS sont parfois difficiles à trouver. Cependant, il est possible de se créer des occasions pour bouger plus chaque jour :

  • Déplacez-vous plus à pied. La marche quotidienne peut s’avérer être un bon exercice cardio-vasculaire. Faites vos courses ou allez chercher les enfants à pied …
  • Privilégiez les escaliers à l’ascenseur ou à l’escalator.
  • Promenez-vous !  Que nous soyons seul, en famille ou avec des amis, une promenade fait toujours le plus grand bien.
  • N’oubliez pas que le ménage et le jardinage sont considérés  comme une activité physique !

3/ Une activité physique au travail ? C’est possible !

Vous occupez un emploi sédentaire ? Prenez le temps de faire une rapide balade pour vous aérer à votre pause de midi et empruntez les escaliers plutôt que l’ascenseur.

4/ Changez votre mode de transport

  • Rendez-vous au travail en vélo.
  • Si vous prenez les transports en commun, descendez une ou plusieurs stations avant votre arrêt habituel et finissez le trajet à pied.

Le saviez-vous ? 7 heures de marche par semaine équivaut à + 4,5 années d’espérance de vie.*

Source : étude « L’ impact d’une activité physique ou sportive sur la santé des plus de 40 ans », menée par la Fondation de l’Avenir pour la MNT, 2014